Les animaux « puants »

Dans cet article je vais vous présenter les animaux dits « puants ». Parmi eux le renard, le blaireau et la fouine. On leur reproche tous types de crimes : vols d’œufs, assassinats de volailles, dommages fait aux pelouses (oui, des gens tuent des animaux parce qu’ils abîment leur pelouse !). Je vais vous les présenter avec leurs caractéristiques, leurs reproches et des solutions.

Le renard

C’est le plus chassé de nos puants car les gens ne l’aiment pas pour ses vols de poules essentiellement, mais aussi parce que les gens ont peur de lui car il peut transmettre la rage. Pourtant n’oublions pas que la rage ne tue plus d’homme en France. Cependant le bétail peut être contaminé, s’il n’est pas vacciné, ce qui ne plait pas aux éleveurs mais n’oublions pas que, hors de périodes d’épidémies, la rage est très rare. De plus, les renards sont vaccinés par des appâts jetés en forêt. Nous devons quand même une fière chandelle au renard car sans lui, les populations de petits rongeurs exploseraient littéralement (Ce qui est plutôt positif pour les éleveurs !). Le renard est aussi très utile en mangeant les petits rongeurs qui portent les jeunes tiques, il limite donc la prolifération de cet insecte qui transmet la maladie de Lyme.

Le blaireau

Le blaireau est un mammifère omnivore il mange des petits rongeurs, il donc est utile à leur régulation. Il mange aussi des larves de hannetons qui nuisent à l’agriculture. Dans certaines régions on le chasse, on le piège et on procède à des gazages de terriers car on le dit nuisible, et moi-même j’aimerais que l’on m’explique pourquoi il est « nuisible » ! La seule réponse que je trouve c’est qu’en creusant des labyrinthes-terriers il abrite aussi des renards… Ou alors c’est parce qu’il retourne les pelouse chez les particuliers…

La fouine

Elle, c’est certainement la moins persécutée par les chasseurs-piègeurs mais les particuliers prennent bien le relais ! Il est vrai qu’avoir une fouine qui niche dans le grenier c’est très désagréable (c’est du vécu !), elle s’active la nuit, elle va, elle vient, elle gratte sur les poutres, elle court après les souris et tout cela fait un raffut pas possible qui vous empêche de dormir. Pour remédier à ça la plupart des gens la tue avec un piège en X (ce piège casse la nuque de l’animal) mais personnellement je trouve que, à part si l’on est tanneur, on peut lui laisser la vie et se contenter de la faire fuir. Pour cela vous pouvez verser de l’eau de Cologne là où elle niche et normalement elle déguerpit. Si jamais elle est plus coriace, on peut la piéger avec un piège en cage (celui-ci attrape l’animal en entier et ne le tue pas) puis on la relâche à moins de 2 km afin qu’elle puisse retrouver son territoire mais elle ne reviendra pas chez vous, traumatisée par son expérience !

Source images : http://www.pixabay.com ; www.diconimoz.com ; www.fermedebeaumont.com

Aymeric Geoffroy

Publicités